Salut Salut ! 

 

Comment ça va aujourd'hui ? Moi ça va ;)

Juste un petit mot pour te dire, si tu n'es pas déjà au courant, que je suis en train de créer une communauté. Un groupe de personnes prêtes à changer le Monde. 

A ce groupe j'envoi une à deux fois par semaine : des réflexions ou des retours d'expériences pour un Monde meilleur, des bons plans pour que l'écologie touche le plus grand nombre... 

Comment rejoindre notre équipe ? Rien de plus simple ! 

 

Inscris-toi simplement en allant sur le lien suivant : https://sibforms.com/serve/MUIEACpbqym0gxNxKTHrYEG6arib9XforIXlOQUJM4pmm_zlpW4Ss8x94CX03HTZVe9fNb0VSftpv8nL6ib1ByznJN_si_MKcIRm5u4PaUfmCttqGE78tuUCK5DILFFRK-rmNZllkO7M2Xq98cj_vdmU1pDn1IIHloYyreoffo7COeph-3nuJIYOsa6Bn8yXER_ikFKnhA3g_5AT

 

A tout de suite ;) 

 

Alex - AGBIO


Salut à toi, 

 

Si tu me suis depuis le début, (la création d'AGBIO, le projet Ulule...) tu sais que j'ai toujours dit que je ne voulais pas faire simplement quelque chose dans mon coin par besoin de reconnaissance et me faire 2 ou 3 billets au passage. 

 

L'objectif, dès le départ, a toujours été de créer un système viable, mais qui serve à toi et au plus grand nombre

 

Ne pas créer une énième boutique qui propose des produits, mais qui apporte des solutions en faveur du changement des consciences pour un Monde meilleur, plus sain, plus humanisteet qui permette la survie de notre espèce et non pas une fin terrible pour nos enfants, ou petits enfants à cause de maladies, malnutrition ou accidents liés au changement climatique et à sa relative imprévisibilité. 

 

Ma demande d'aujourd'hui est donc la suivante : 

 

Qu'est-ce que je peux t'apporter concrètement à TOI 

 

Quels freins observes-tu à mon système ? 

 

Quels produits, quels types de produits aimerais-tu voir sur la boutique ? 

 

Quels sujets aimerais-tu voir évoquer ?

 

Quelle réflexion portes-tu sur le projet ? 

 

 

Bref, je viens vers toi pour prendre tout commentaire ou réflexions constructives afin de faire évoluer mon entreprise et la bio-écologie en général dans ton sens ? 

 

 

Comment puis-je t'aider ? 

 

Merci à toi de prendre du temps pour faire avancer notre cause commune. 

 

A très bientôt

 

Alex - AGBIO


Salut à toi !

 

Aujourd'hui j'ai envie de te raconter une histoire : celle d'un paysan que nous appellerons : Tharushi.

 

Tharushi est un paysan sri lankais qui travaille dans les rizières depuis son plus jeune âge.

Son métier, il l'aime ; c'est toute sa vie, toute son éducation, le souvenir et la transmission de ses ancêtres.

 

Avant de semer son riz, il doit d'abord enlever les herbes indésirables afin de permettre à chaque grain de trouver son substrat et les conditions idéales de germination. Il l'a appris de ses parents lorsqu'enfant il les éliminait à la force des bras, les pieds dans la boue.

 

Et puis un jour est arrivé un produit miracle des occidentaux ; comme une bénédiction. Il suffisait de le pulvériser sur ces herbes et le lendemain, déjà, elles jaunissaient pour disparaître quelques jours plus tard.

 

Ce cadeau bienveillant était acclamé par toute la population car il faisait gagner un temps considérable à Tharushi et tous ses voisins ; tout en préservant sa condition physique. Mieux encore, grâce à cela il gagnait mieux sa vie et permit à sa famille de vivre mieux et d'avoir accès à des traitements médicaux jusqu'alors interdits.

 

Il se sentait joyeux et fier de pouvoir prendre soin de sa famille. Mais fier aussi de perpétuer avec beaucoup de réussite et de meilleures conditions la tradition familiale.

 

Mais au fil du temps, Tharushi toujours si fort et plein de santé, commença à sentir son corps le lâcher ; sa santé décliner et son organisme tout entier se laisser envahir par des douleurs incessantes.

 

Après des analyses médicales, il apprit qu'il souffrait d'une grave insuffisance rénale.

 

Pour te rendre compte de l'importance du rein, je t'invite à observer le schéma suivant...

page1image3486287440page1image3486287648page1image3486287920
page2image3481320656

Bref, sans rein nous sommes morts. Et pas de bol, sans dépistage, on se rend compte de son mauvais fonctionnement lors des premiers symptômes qui peuvent apparaître très tard, c'est-à-dire au stade terminal de la pathologie.

 

Alors Tharushi, dévasté de ne plus pouvoir prendre soin des siens fait ce qu'il peutsouffre en silence et mange et bois très peu pour limiter l'effort de ses reins et ses douleurs.
Il 
va régulièrement faire des dialyses (filtration et purification artificielle du sang) pour calmer ses souffrances et ne pas flancher...

 

Retrouve la suite de l'histoire dans ta boîte mail demain.

 

Pour éviter de tomber malade comme notre héros, privilégie la nourriture et les produits naturels, issus d'une Agriculture Biologique sans pesticides.

 

Si tu es en accord avec ça, visite notre boutique : http://www.boutiqueagbio.com

 

A demain.


Alex - AGBIO


Salut Salut !!!

 

Hier j'ai commencé à te raconter l'histoire de Tharushi, producteur de riz et souffrant d'une grave insuffisance rénale à la suite de l'utilisation répétée d'un produit miracle sensé lui promettre santé et prospérité.

 

(Je te transmets donc la seconde partie au format PDF pour une meilleure convivialité et ma spectaculaire illustration 😉. Tu peux le transférer à tes contacts si tu le souhaites. Si par contre le PDF ne te convient pas sur ton appareil, tu peux toujours lire ce qui suit...)

 

 

Aujourd'hui, je vais continuer mon histoire en rentrant plus en détails sur les causes de sa maladie. 

Les études scientifiques ont démontré le rapport entre le glyphosate et l'insuffisance rénale.

75000 personnes souffrent de la même maladie que Tharushi et 25 000 en sont déjà mortes dans son pays...

 

Face à cette épidémie, des personnes se sont levées pour faire interdire l'utilisation du glyphosate au Sri Lanka et ont obtenu gain de cause.

 

Pour Tharushi et sa famille, c'était une petite victoire; modeste consolation de l'état de santé du patriarche.

 

Mais voilà que les producteurs de thé se sont révoltés à leur tour en voyant leurs cultures se faire envahir de plantes indésirables contre-productives. Vraisemblablement, moins touchés que les producteurs de riz, ils veulent pouvoir continuer à utiliser le célèbre désherbant.

 

Alors en attendant, pour ne pas perdre le marché et tout leur capital, ceux qui le peuvent embauchent des CDD pour désherber à la main et achètent au marché noir, le précieux glyphosate, ou, un produit encore plus nocif.

 

Des politiques aux quatre coins du globe en concluent donc qu'il est inutile d'en interdire sa commercialisation et son utilisation et que ce sont aux producteurs de se servir de sa non-utilisation comme gage de qualité.

 

A cela je voudrais dire : NE SOYONS PAS NAÏFS !

 

La France, (pour commencer par balayer devant chez soi) ce n'est pas le Sri Lanka : nous avons des moyens plus poussés pour en garantir l'éradication.
Et là où certains, pour beaucoup déjà épuisés par un lourd travail qui ne rapporte plus, nous disent qu'il est impossible de produire sans cela ; eh bien si !

 

Si c'est bel et bien possible et ça se fait déjà de façon tout à fait viable !

 

La question n'est donc pas de se dire : << Est-ce qu'il faut ou pas interdire totalement l'utilisation du glyphosate ? >>. Au passage vous savez quoi ? On en a aujourd'hui tous dans le corps.

 

La question est d'instruire, former et démontrer correctement qu'il est tout à fait possible de créer un autre modèle agricole sans pesticides.

 

Et dans ce cas, il n'y aura plus débat.
Et Nonsanté, Broyer, et Cie auront beau se démener à coup de publicités pour nous inciter tous à acheter le nouveau Growup et le répandre partout, aucun de nous ne sera dupe.

 


 

Mais crois-tu que les élites espèrent vraiment un peuple et une clientèle informée et cultivée ???

 

A Tharushi et tous ceux qui par le Monde souffrent des conséquences de l'existence du glyphosate...

 

Si tu es en désaccord avec mes propos, n'hésite pas à me répondre par mail. 

Si au contraire ça te parle, viens faire un tour sur notre boutique en ligne :

 

http://www.boutiqueagbio.com


Hello 😉
 
Aujourd'hui j'ai envie de te parler du dernier film que j'ai regardé sur mon canapé. 
Pour ne pas spoiler si tu ne l'as pas encore vu, je ne te donnerai pas directement le titre.
 
Les autres le reconnaîtrons. Un film comme ça, ça ne s'oublie pas ! 😊
 
Donc voilà... Pour résumer très rapidement l'intrigue, ça se passe dans un futur pas très éloigné. On est toujours au XXIe siècle. 
 
Sur Terre, les choses vont très mal et l'humanité est menacéePollution, manque de nourriture, maladies...
 
Donc on va secrètement envoyer dans d'autres galaxies des groupes d'astronautes dans l'espoir de trouver une planète habitable pour empêcher l'extinction de l'espèce humaine.  
Bon en vrai c'est un peu plus compliqué que ça mais je te la fais courte. 😉
Ce que j'avais envie d'évoquer aujourd'hui, c'est les raisons et les conditions de cette recherche. 
Nous sommes dans un Monde perdu, sur fond de tempêtes de sables à répétitions, ayant connu une explosion démographique et subissant une grave crise alimentaire. 
En cause : le changement climatique qui détruit les cultures. Soit instantanément(tempêtes, inondations, cyclones...), soit du fait de maladies (mildiou par exemple).
Face à la pénurie alimentaire, les gouvernements privilégient les dépenses dans l'agriculture au détriment d'autres investissements.
Et de même, là où il est encore possible en 2019 d'intégrer et de se former dans différentes branches de métiers, ici on pousse les étudiants à se tourner vers l'agriculture en minorant les ingénieurs et enseignements scientifiques. 
L'humanité est tellement résignée sur son destin que les écoles enseignent que les missions Apollo n'eurent pas lieu et n'étaient que des impostures visant à ruiner l'URSS.
Bref, on n'est pas loin du retour à la bougie et chacun essaye de survivre en attendant la mort ; bien-souvent de maladies et comme on peut déjà le voir en 2019 : de faim.
----------------------------
Revenons maintenant à la réalité. 
Si on veut échapper à ce futur là, il ne faut surtout pas chercher absolument le retour en arrière. 
Il faut bel et bien aller de l'avant ! Mais dans la bonne direction. 
Il nous faut investir dans les nouvelles technologies, ne serait-ce pour consommer mieux et polluer moins
Il nous faut investir dans la recherche de sources énergétiques "propres" ; d'uneagriculture plus respectueuse de l'environnement...
Il faut qu'on soit capable de construire des bâtiments solides et correctement isolés à partir d'une matière locale, naturelle et renouvelable.
Il nous faut étudier, analyser l'Homme et le vivant en général pour en prendre mieux soin. 
Et pour son équilibre (alimentation, hygiène et bien-être), créer des produits BIO, naturels, qui ne dégradent pas la santé de tous ; étudier la psychologie pour une meilleure compréhension de tous...
Tu l'auras compris ; ce qu'on appelle "écologie", ce n'est pas ensemble de préceptes visant un retour en arrière, (la petite cabane en bois dans la prairie avec sa cheminée ouverte en pierre et à faible rendement, à évacuation directe dans le toit, lui-même fait de restes de planches...).
Mais une bifurcation pour échapper à l'énorme catastrophe qui se pointe à l'horizon. 
Je te laisse sur cette réflexion en te souhaitant une excellente journée 😉
 
Alex - AGBIO
En ce 31 décembre, à l'aube du nouvel an, AGBIO te souhaite tous ses voeux pour l'année 2019. 
Que tu puisses passer du temps avec tes proches et partager de beaux moments avec eux... 
Et pourquoi pas prendre quelques résolutions vers un Monde plus serin ?
Pour ça il faut viser le meilleur
Être assez bon n'est pas satisfaisant si ça peut être mieux. 
Mieux n'est pas suffisant si ça peut être le meilleur. 
Tiens bon ! Peu importe à quel point la mer est agitée, n'abandonne pas !
 
 
Ajuste tes plans. Adapte-toi aux challenges que la vie te lancera.
Nous ne savons pas ce qui peut arriver. Tout est possible. Et nous avons beau planifier, il y a toujours cette part d'imprévus. 
C'est pour ça qu'il est nécessaire de suivre le courant, de savoir être flexible par rapport à ce qu'on a décidé. 
 
Adopte une stratégie pour être en correspondance avec tes adversaires. 
La rivière prenant naissance a son plan, c'est d'avancer. Elle est extrêmement flexible.
 
Et même si des roches barrent son chemin, elle passera par dessus, par dessous ou de côté.
Mais elle continue d'avancer jusqu'à atteindre sa destination.
 
 
Ne fuis pas les problèmes ! 
 
Tu n'as plus tes jambes, utilise tes bras. Ton bras gauche est abîmé, utilise ton bras droit. Vie pleinement ta vie !
 
Prends conscience de la chance que tu as de pouvoir bouger, avancer et te battre !
 
Changer les choses, changer le Monde.  
 
Si tu y parviens, tout se passera bien 😉 
 
Donc voilà tout ce que je te souhaite pour 2019 ! 
Excellente journée et excellent réveillon !
Alex - AGBIO

Pour beaucoup, Noël c'est la joie des illuminations. Le plaisir des biscuits. Ou encore le rêve des cadeaux. 

C'est aussi pour certains la célébration de la naissance de Jésus Christ, symbole d'espoir. 

 

 

Si un jour de l'année devait représenter le mot "magie" ce serait bien celui-là. 

 

 

Pour d'autres, c'est un jour de tristesse, consacré à l'opulence des repas, à la société de consommation et à la nostalgie des jours heureux. Il peut encore se distinguer par l'angoisse de l'organisation qu'il représente, ou par la fatigue du lourd labeur de sa préparation. 

 

 

De quel côté te sens tu le plus proche ?

 

 

Avant tout ça, prends un peu de temps pour te rappeler l'essentiel. 

 

 

L'essentiel ne se trouve t'il pas dans la simplicité ? Dans le partage et le respect des personnes qui te sont chères ?

 

 

Pourquoi ne pas alors profiter de l'occasion en ce jour spécial pour laisser un peu de temps, un peu de place dans ta vie aux personnes que tu aimes : à la famille, aux amis... 

 

 

Retrouve cette générosité qui entretien la base de l'amitié vraie ou du bonheur familial.

 

Prends soin des tiens. 

 

 

Garde une pensée pour ceux qui ont moins que toi. 

 

Et ceux qui n'ont plus que la vie et l'espoir. Ceux qui n'ont plus de toit, balayé par un ouragan, réduit en cendre dans un gigantesque incendie ou bien, comme on vient de le voir, détruit par un tsunami.

 

 

Penses-y et si tu le peux, apporte ton soutien d'une façon ou d'une autre...

 

 

Aller je m'arrête-là. Toute la famille est déjà là et je suis en retard :) 

 

 

A chacun d'entre-vous, je souhaite un merveilleux réveillons et un Joyeux Noël écologique ! :) 

 

 

Alex - AGBIO


Le Monde va mal. Quand je dis le Monde, je parle de l'Humanité, de la faune et de la flore dans son ensemble. La planète et la nature s'en sortiront sans nous. Elles s'adapteront à la situation. 

 

Et si nous faisions la même chose ? Pourquoi ne pas nous aussi nous adapter à la situation environnementale actuelle pour réduire notre impact et retrouver une situation stable qui ne soit pas dominée par le chômage de masse, le changement et les migrations climatiques et l'extinction massive des espèces ?

 

On ne parle pas ici d'un retour à la bougie. On parle de choses simplesd'actions concrètes que tout un chacun peut mettre en place dans sa vie quotidienne. Et d'une réflexion générale. 

 

Comment j'effectue mes achats ?

 

Est-ce que je me préoccupe des lieux de fabrication des produits que j'achète ?

 

Quel est l'impact de leur production ?

 
De leur utilisation ? Comment je réfléchi les déplacements ? 
Ceci n'est pas une liste exhaustive mais une démonstration qu'il y a des problématiques auquelles répondre si on veut changer le Monde. Si tu te sens concerné(e) par celles-ci mets-toi en action ! 
Action n°1 : N'acheter que des produits naturels, écologiques, et si possible, issus de l'Agriculture Biologique et locaux. Ca se passe ici : www.boutiqueagbio.com 
Pourquoi ça ? Parce que chez AGBIO nous prenons en compte toutes ces problématiques pour sélectionner nos produits. La plupart sont fabriqués artisanalement et localement. Font travailler des personnes selon les règles sociales et environnementales de notre pays et ne nécessitent pas un transport de l'autre bout de la planète. Avec une matière première naturelle et issue au maximum de l'Agriculture Biologique lorsque cela est plus écologique. (Attention ! Le terme "Biologique" correspond ici à un label qui répond à un certain nombre de directives. Bien des végétaux ne sont pas catalogués BIO parce qu'ils ne répondent pas à toutes ces directives alors qu'ils ont poussé spontanément de la façon la plus naturelle qui soit). Bien que l'huile de palme soit tout à fait naturelle, nous ne prônons pas son utilisation. Sa production se faisant essentiellement sur des terres nourricières ou bien au prix d'une déforestation intensive nous privant de ce que l'on appelle "les poumons du Monde", et contribuant à l'extinction d'espèces animales et végétales en supprimant leur lieu de vie.
Nos produits sont généralement concentrés pour limiter la production de contenants en plastiques dont les micro-particules finissent par ruissellement dans les océans - même si vous avez pris soin de le jeter dans la bonne poubelle. Et nous nous tournons de plus en plus vers des emballages recyclés en cartons ou papier lorsque cela est possible et plus sain.
En bref, nous sélectionnons nos produits avec l’objectif du confort de chacun tout en réfléchissant, via des études et données scientifiques, à l’impact que cela aura sur la planète, et à l’impact social que leur production engendrera. Voilà pourquoi en effectuant régulièrement vos achats chez AGBIO vous faîtes déjà un pas vers l’Humanité.
A très bientôt !  
Alex - AGBIO

 

Bonjour les amis !!! Je reviens vers vous au sujet de notre campagne de crowdfunding. 

 

En effet, nous souhaitons remercier très chaleureusement tous les contributeurs

 

  • ggrimaud
  • maitrewayne
  • alex-ecolavie
  • gdj57
  • daniel--57
  • paul_sarah
  • Patricia G
  • gnijouninititietCie
  • caddz
  • Jérémy M
  • mathieufrn
  • René M
  • Nico & Julie L
  • Brice Kammerer
  • Régis Kammerer
  • Bastien S
  • Guillaume B
  • Benjamin K
  • Adeline & Lolo
  • Monique M
  • champions_ecolo
  • fansdagbio
  • le_pere_noel_vert
  • benny57

 


Bonjour les amis !!! Comme vous le savez pour la plupart nous venons de lancer notre campagne de financement participatif sur Ulule. N'hésitez pas à y participer et à partager le projet autour de vous. Attention la durée de la collecte est limitée donc ne laissez pas passer votre chance de participer à cette merveilleuse aventure ;) 

 

N'hésitez pas à nous contacter en cas de besoin... 

 

A bientôt !

 

Lien de la collecte >>> https://fr.ulule.com/agbio/


Naoto Kan était premier ministre du Japon, lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, le 11 mars 2011.

Devenu un fervent défenseur de la dénucléarisation, il revient sur les conséquences de cette catastrophe pour le Japon.

Chez AGBIO nous ne cherchons pas vraiment à faire de la politique mais plutôt à faire preuve de bon-sens. 

En ce moment, vous avez la possibilité de voter pour ou contre la sortie du nucléaire.

 

"Le souvenir de la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011 à Fukushima nous rappelle qu’il n’y a jamais de « risque 0 ». Malgré toutes les mesures de sécurité et les moyens déployés, les centrales nucléaires présentent de nombreuses failles, mettant en danger des millions de nos concitoyens. Le projet de centre d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure nous rappelle par ailleurs que nous ne savons toujours pas gérer leur dangerosité. De fait, la politique consistant à déléguer ce problème aux générations futures est irresponsable. ...

La sortie planifiée de l’énergie nucléaire est possible et nous pouvons passer à 100% d’énergies renouvelables. Eolien, énergies marines, hydraulique, géothermie, biomasse, photovoltaïque : il suffit d’avoir la volonté politique pour construire le futur.

L’investissement massif dans la transition énergétique permettrait de créer 900.000 emplois, socialement et écologiquement responsables."

 

Nous ne chercherons jamais à dicter vos choix mais rappelons que l'utilisation d'uranium, indispensable à la production d'énergie nous rend dépendant de certains pays. De plus, nous ne savons que faire des déchets et certains spécialistes prédisent une catastrophe nucléaire majeure tous les 8 à 10 ans. Quand on sait qu'il faut plusieurs décénies pour démanteler une centrale, probablement qu'il faut réagir MAINTENANT.

 

Pour plus d'information et pour votre c'est par ici : https://nucleaire.vote


Bonjour à tous !

 

Aujourd'hui je partage avec vous un extrait, ou plus exactement l'introduction d'une vidéo sur la permaculture que j'ai pu regarder hier soir sur Youtube...

 

" Pendant longtemps et sans doute encore aujourd'hui, le paysan a souffert de son image de cul-terreux. Le paysan agriculteur est encore de nos jours trainé dans la boue. Comme si de la boue il n'y en avait pas assez autour de chez lui. Eh oui ! Pas facile pour redorer son blason et s'insérer socialement quand on est obligé de mettre des bottes presque toute l'année. Ce mal-être, cette profonde blessure sociale, est sans doute à l'origine de ce trait commun qui veut qu'un sol propre soit un sol nu. Il nous suffit de traverser la France de long en large et en travers à l'automne pour le remarquer facilement. Or c'est non seulement un contre-sens agronomique totale mais aussi une agression à l'expression de toute forme de vie sur Terre. Un sol nu, c'est d'abord un sol mort. Un sol qui a perdu toute sa force vitale, au moins dans sa couche superficielle. Celle-là même où toute la dynamique du vivant prend naissance. En fait, pour tenter de donner une image positive à leurs activités, et à former une identité sociale digne, les agriculteurs, le maraîcher, le jardinier du dimanche, n'ont rien trouvé de mieux que de labourer, motobiner ou désherber chimiquement toutes les terres de France et de Navarre. Ignorant que du même coup, ils étaient en train de stériliser le sol et détruire leur outil de travail.

Tout simplement parce que ça fait propre... "


Bonne Nouvelle !!!   

 

AGBIO est maintenant représenté sur Pinterest :) 

 

 


C'est le moment de penser à son amoureux (se) !!!!! Et pour vous permettre de faire plaisir à l'élu(e) de votre coeur AGBIO vous offre 20 % de réduction sur toute la boutique jusqu'au 15 février 2018.

 

Pour en bénéficier rien de plus simple ; il suffit de rentrer le code de réduction "LOVE" au moment de votre commande.

 

Profitez-en tous !


Malle de rangement achetée dans un magasin de bricolage dans laquelle j'ai fait un trou à l'aide d'une perceuse et d'une scie cloche pour y ajouter un robinet. Attention à bien choisir des matériaux en Polypropylène (PP 5), rejetant moins de polluants...
Malle de rangement achetée dans un magasin de bricolage dans laquelle j'ai fait un trou à l'aide d'une perceuse et d'une scie cloche pour y ajouter un robinet. Attention à bien choisir des matériaux en Polypropylène (PP 5), rejetant moins de polluants...

Bonjour à tous ! Un article un peu long aujourd'hui.

En fait, ces derniers temps nous avons eu quelques inondations suite aux différentes crues de janvier. Cela nous a amené à prendre des dispositions concernant l'usage de l'eau potable et les rejets d'eaux usées.

J'ai donc pris le temps de fabriquer pour quelques sous un réservoir avec robinet, relié au tuyau d'évacuation de notre machine à laver dans le but de récupérer l'eau usée pour les toilettes.

 

J'y voyais un moyen de limiter nos besoins en eau potable ; mais je me posais la question du caractère écologique de polluer davantage une même quantité d'eau. (Si certains parmi vous ont des remarques ou un retour d'expérience sur le sujet pour faire avancer la réflexion commune, je me ferai un plaisir de le partager avec tous...)

 

L'idéal serait bien évidemment d'utiliser des toilettes sèches mais cela n'est pas toujours possible quand on habite en appartement, en ville, ou quand on a une mobilité réduite...

Intérieur du réservoir de récupération d'eaux usées de la machine à laver...
Intérieur du réservoir de récupération d'eaux usées de la machine à laver...

Mais au bout de quelques jours, je me suis aperçu que c'est tout un mode de pensée qui était en train d'évoluer face à cette situation.

La première étant que dans l'optique de ne plus utiliser d'eau potable dans les toilettes (de calculer le nombre de machines selon l'usage et le remplissage du réservoir, de porter les bidons pleins...) nous avons commencé à faire plus attention à l'utilisation de cette eau et à moins tirer la chasse pour un demi pipi par ex...

De plus, l'eau de lessive étant déjà mousseuse par nature, voire très corrosive, nous n'avons plus besoin d'utiliser du nettoyant WC (liquide, pastille ou bloc). Ce qui fait moins de rejet dans la nature.

 

Mais le système peut du coup s'adapter à pleins de situations différentes : 

- récupération de l'eau du lave vaisselle

- récupération de l'eau sous l'évier ou le lavabo ; sous la cabine de douche ou la baignoire... (attention à la filtration)

- récupération de l'eau de tirage (froide) en attendant l'arrivée de l'eau chaude sous la douche

- récupération de l'eau de pluie qui permet de même de désengorger le réseau d'eaux pluviales...

Bidon de 10L relié au réservoir des toilettes par un robinet suivi d'un tuyau en Polyéthylène
Bidon de 10L relié au réservoir des toilettes par un robinet suivi d'un tuyau en Polyéthylène...

 

Les radins y trouveront leur compte :). Mais même si le système reste imparfait et que l'on est loin de l'autonomie, on y tend doucement.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Alex - AGBIO FRANCE

 

 

PS : (Ajout après 10 jours d'absence)

 

Faites attention quant au stockage de vos eaux déjà utilisées pendant votre absence. En cas de stagnation pendant trop longtemps les bactéries se mettent en action et une odeur nauséabonde s'en dégage... 


Salut Salut ! ;-) Aujourd'hui je vais vous parler de ma dernière lecture. 

Edition Française de The Ecologist, j'ai acheté ce numéro chez mon libraire favori car il regroupait pas mal d'articles à première vue intéressants sur l'affaire du glyphosate, les OGM, le WIFI dans les écoles, la privatisation de l'espace public à la méthode OCP pour les fans de Robocop. (version 1987 je parle :-) ) etc...

Et je dois dire que je n'en ai pas été déçu. Donc sans vous faire une dissertation détaillée de chaque article je vous le recommande. 

Pour les permaculteurs comme pour les simples jardiniers du dimanche on y trouve un excellent article sur la vie du sol ; un autre sur la forêt-jardin...

Egalement un autre qui évoque la façon dont les déchets et la pollution ont été pensés du Moyen-Âge à nos jours... Comme le crottin de cheval source de fertilité pour les terres qui est devenu une pollution...

Et tant d'autres encore... 

Disponible en ce moment chez votre libraire... Ça peut faire une balade à pied ou une sortie à vélo sympa :). Et pour les autres qui ne peuvent pas se déplacer c'est par là : http://www.ecologiste.org/contents/fr/p252.html

 

Bon Week-End à tous ! 

 

Alex - AGBIO FRANCE


Coucou les amis ! Voilà une nouvelle page au site sur lequel je pourrai vous annoncer quelques nouvelles, éventuellement des fiches de formation, de la documentation supplémentaire, bref tout ce qui pourra aider au partage de l'information pour un monde meilleur... 

Consacrant pas mal de mon temps au jardinage bio et à l'aquaponie, je vous ferrai probablement part d'un peu tout ça aussi de temps à autres. 

 

A bientôt ;)

 

Alex - AGBIO FRANCE